Résumé :

Lana Queen, belle brune sophistiquée, professeur d’histoire au lycée de Northfolk, fait tourner la tête à bon nombre d’élèves.

Divorcée, elle élève seule son fils David, également son élève. A l’arrivée de Faith Ryan au lycée, elle se voit confier la lourde tâche de la garder sur le droit chemin, mais surtout sur celui du lycée.

Faith Ryan est une élève rebelle, indisciplinée, qui collectionne les renvois.

L’école ne l’intéresse pas mais elle s’y contraint pour satisfaire la volonté de sa grand-mère, Rebecca, qui l’élève depuis le décès de sa mère suite à overdose.

A son arrivée en classe, Faith sympathise très vite avec David, le fils de Lana. Ils sont tout deux passionnés de musique ce qui les rapprochent ; mais avant tout ce que Faith apprécie chez David c’est sa mère.

Quoi de mieux pour se rapprocher de la mère, que d’être amie avec le fils ; David lui, espère autre chose, une relation amoureuse, mais ce qu’il ignore c’est que le cœur de Faith est déjà pris.

Faith est une musicienne de talent qui maîtrise plusieurs instruments et si elle va au lycée cette année, c’est uniquement pour séduire Me Queen.

Toutes les raisons sont bonnes pour attirer l’attention de son professeur. Elle l’observe, la provoque, lui offre des fleurs, va même jusqu’à l’inviter à déjeuner mais Lana ne se laisse pas aussi facilement approcher. Toutes ces attentions la troublent mais elle reste le professeur et ne peut s’autoriser une relation avec son élève.

Combien de temps résistera t –elle ?

Faith ravive en elle des émotions oubliées.

Leur rapprochement semble inévitable mais Me Queen osera t- elle faire passer sa vie de femme avant son rôle de mère ?

Mon avis :

A travers Me Queen les auteurs donnent vie au fantasme du professeur et nous renvoient à nos années lycée : insouciance, premières expériences amoureuses …mais surtout construction de la vie d’adulte et premières décisions importantes.

Kyrian Malone et Jamie Leigh nous livrent une histoire passionnée, incertaine et opposant deux portraits de femme. Lana, femme accomplie, stable à qui il ne manque que l’amour, et Faith, androgyne, insolente, à qui la vie n’a pas fait de cadeau mais qui va tout faire pour y remédier en séduisant la femme qui fait vibrer son cœur.

Ce livre est également un réquisitoire contre les préjugés de la société face à l’homosexualité, la différence d’âge ou encore un choix à faire entre l’amour d’un enfant et l’amour tout court.

Si je ne devais en retenir qu’une chose, c’est que l’amour n’a ni sexe ni âge, même si retenir les trois leçons de séductions pourrait être utile… mais j’ai passé l’âge du lycée …

Retour à l'accueil